SENEGAL: Comité directeur bien spécial du Pds – Discussion de couloirs : Ça déprime…partout

 

 
La sérénité n’était pas la chose la mieux partagée, hier au Pds. Pour s’en convaincre, il suffit de suivre les discussions de couloir de ses responsables et leur attitude. Arrivé sur les lieux vers 16h 01mn, Modou Diagne Fada gravit les marches et lance au préposé à la sécurité : «Les parlementaires d’abord.» Saer Guèye lui se fait philosophe : «C’est normal que des gens qui ont eu à gérer répondent à des convocations.
 
C’est une bataille politique, il faut assurer la communication.» Avant de souhaiter, en guise de vœux de Nouvel An, beaucoup d’énergie. De l’autre côté,  un groupe se forme. Ousmane Ngom se dirige vers eux et lance : «Ils ne veulent plus que je bouge ; il y avait une faille dans leur muraille et c’est moi.» Au même moment, à l’angle opposé, une discussion se noue entre trois personnes autour de Serigne Mbacké Ndiaye. «J’espère qu’il (Macky Sall) va revenir à la raison», dit quelqu’un. «Je ne pense pas», répond son vis-à-vis. «Il ne semble se rendre compte de rien», fulmine Serigne Mbacké Ndiaye. Pour donner une touche spirituelle à la déprime, Habib Sy bénit ses pairs. Rejoignant le groupe des cadres, il lance : «Je suis fier de vous. Que Dieu vous préserve !»
 
Dans ces discussions de couloir, la démission de Ousmane Ngom et Oumar Sarr a été agitée. Les souteneurs de cette thèse voulaient ainsi empêcher une humiliation à leurs leaders et en même temps, lancer un message fort aux populations à savoir qu’ils étaient pour la manifestation de la vérité. Du moins «officiellement». Car en sourdine, ils sont tout simplement déçus de tout ce qui ressort comme informations de nos jours. D’ailleurs, l’un d’entre eux fulmine : «Nos responsables nous ont toujours fait croire que Wade n’avait qu’un seul compte à l’étranger, en France plus précisément et ce, depuis 40 ans. Aujourd’hui, ils viennent confirmer avec l’affaire Aïdara Sylla que notre Secrétaire général a aussi un compte à Dubaï. Ils ne sont pas nets et cela va salir notre parti.» D’ailleurs, un groupe de frondeurs s’est plaint avoir été zappé de la liste des orateurs. «Tout est allé tellement vite», nous confie l’un d’eux.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s